- qu’en cas de brûlure, il faut faire couler de l’eau à 15 degrés sur la brûlure durant 15 minutes à une distance de 15 cm de celle-ci. La règles des trois 15. Il s’agit donc de saisir son thermomètre de la main épargnée, si évidemment on s’est brûlé la main, enfin l'autre, ou d’aller le chercher à cloche-pied si on s’est brûlé le pied, d’y aller à tâtons si on s’est brûlé les yeux, régler l’eau à la température désirée, nécessaire même nous dit-on, puis, si on est tête en l’air et non brûlée, de retourner chercher un chronomètre, une montre ou son téléphone afin de calculer le temps exact de 900 secondes ou de les égrener à haute voix, si, prévoyant, on s’est entraîné pendant des mois à scander en mesure seconde après seconde de façon tout à fait exacte et en cadence, à fréquence précise, et, à l’aide du double-décimètre qu’on aura saisi au passage, au moment où on sera allé chercher un instrument pour mesurer le temps, ou pas, mais qu’on aura attrapé quand même, ce truc pour calculer l’écart eau-brûlure, puisqu’il y a urgence, je vous le rappelle, on est brûlé, on se placera à 15 centimètres du jet, regrettant, à ce moment, alors qu’on avait passé des foutus mois à apprendre à compter les secondes une à une, si on l’a fait, de ne pas avoir pris le temps de savoir ce que 15 centimètres font ou sont. Ou alors. Ou alors, on essaie ne pas se brûler. Parfois, il faut penser simple pour éviter de se compliquer.

- qu’en Albanie on hoche la tête de haut en bas pour dire non et de gauche à droite pour oui. Ce n’est pas plus idiot que le contraire. Les signes, les langages ne sont que conventions. Si tu vas à Tirana, tu le sauras, si tu vas à Vlora, tu le verras, si tu vas à Shkodra, tu l’apprendras. Evidemment, il faudra un certain temps d’adaptation et dans les situations d’urgence, les vieux réflexes éducationnels risquent de refaire surface, il se pourrait que vous compreniez oui au lieu de non, ou que vous ne compreniez pas qu’on vous affirme qu’on n’objecte pas alors que vous pensiez qu’on n’approuvait guère ce qu’on aurait pu réfuter et qu’on ne s’y oppose point. Là-bas, par ailleurs, le marchandage n'est pas seulement destiné à réaliser de bonnes affaires, c'est aussi une politesse. Il faudra donc que vous commenciez par dire oui, et encore oui au prix proposé, tandis que le vendeur dira oui à celui que vous avanciez pour finir par vous accorder sur un non commun et définitif. Parfois, il faut penser simple pour éviter de se compliquer.

- qu’à New York, les cigarettes ont été modifiées pour s’éteindre souvent après l’allumage, car un grand nombre d’américains s’endorment en fumant, une habitude ayant créé beaucoup d’incendies domestiques et de décès. Avec ce système, une cigarette sur laquelle on ne tire pas s’éteint 9 fois sur 10. C’est idiot, totalement idiot. Qu’ils meurent brûlés vifs ou d’un cancer, est-ce que la différence est énorme ? Et puis, n’eut-il pas été préférable d’installer des systèmes antifumée automatiques afin de les doucher d’eau glacée au moment de l’endormissement ? Au contraire, si on considère la mauvaise habitude acceptable, et donc légale, puisque le tabac reste en vente libre me semble-t-il, pauvres d’eux, on les empêche de s’exprimer, clopes au bout des doigts, de se lancer dans de longs discours, ou alors entrecoupés de taffes aspirées, donc indigestes, seront, les, propos, et, légitimement, ces, propos, trop, hachurés, ne, seront, plus, écoutés, par, les, interlocuteurs. Aussi, il faut penser simple pour éviter de se compliquer.